Articles

Affichage des articles du décembre 20, 2016

::+:: Avent 2016 : Sarah, une fécondité inespérée

Image
► Sarah a-t-elle existé ?
Comme les patriarches, Sarah et les matriarches bibliques ont laissé de maigres traces dans l’histoire. « Aucune inscription, aucun document et aucun monument ne parle d’Abraham, de Sarah, (…) ni de leurs familles », relève l’exégète Jean-Louis Ska (1). Leur manière de vivre, celle des nomades, sous la tente, a duré des millénaires et ne permet pas de déterminer avec certitude l’époque patriarcale… Toutefois, un argument assez solide est invoqué en faveur de leur historicité : « Ce sont des ancêtres et il est difficile” d’inventer” les ancêtres d’un peuple. »
Une chose est sûre, l’intention première de ces textes, rédigés plus tardivement (après l’exil, autour de 530 av. J.-C. pour l’appel d’Abraham), fut non pas d’« informer », rappelle Jean-Louis Ska, mais bien de « former » la conscience religieuse d’un peuple. Chaque génération peut puiser dans la geste d’Abraham et de Sarah des enseignements sur la manière dont Dieu appelle et agit, ainsi que des raisons d…