Articles

Affichage des articles du septembre 28, 2016

::+:: Preuve scientifique: la Bible hébraïque est «inchangée depuis 2000 ans»

Image
Le morceau carbonisé d’un rouleau de Torah vieux de 2.000 ans sous vitre dans le cellier d’un archéologue israélien depuis des décennies, était trop fragile pour être ouvert. Mais la nouvelle technologie d’imagerie a révélé ce qui a été écrit à l’intérieur: la première preuve d’un texte biblique vieux de 2000 ans.
Les passages du Livre du Lévitique décryptés par informatique offrent la première preuve physique de ce que l’on a longtemps cru: la Bible hébraïque est inchangée depuis 2000 ans.
Une analyse numérique 3D au rayon X a permis aux chercheurs de lire le contenu du livre sans avoir à l’ouvrir physiquement et donc sans l’altérer.
« Vous ne pouvez pas imaginer la joie exprimée dans le laboratoire », a déclaré Pnina Shor de l’Autorité des Antiquités d’Israël, qui a participé à l’étude.
La technologie numérique, financée par Google et la National Science Foundation des États-Unis, est prévue pour être mis à disposition du public en tant que logiciel open source d’ici la fin de l’ann…

::+:: Archéologie : un poignard et des crânes… venus d’ailleurs ?

Image
L’ éternel retour de l’origine extraterrestre de nos civilisations Il est de bon ton de se moquer des archéologues dissidents qui réfutent l’archéologie officielle. C’est vérifié par toutes les moqueries concernant ceux qui évoquent l’origine extraterrestre des civilisations humaines.
Mais hausser les épaules n’est pas suffisant. Il n’y a pas d’explication satisfaisante à l’émergence de certaines civilisations sorties du désert ou de la jungle comme des créations spontanées passant directement de l’état sauvage aux pyramides. De plus les légendes fourmillent de récits sur des civilisateurs venus d’ailleurs et repartis on ne sait où. De récentes découvertes peuvent relancer l’archéologie interdite ou en tout cas forcer à s’y intéresser scientifiquement.
Le magazine Sciences et avenir révèle dans un article les résultats d’une étude de chercheurs de l’Ecole polytechnique de Milan, portant sur la lame du poignard du pharaon Toutankhamon. 
( Voir l'article du 27 juin sur Eglise-Catholique