Articles

Affichage des articles du septembre 20, 2016

::+:: La France est-elle vraiment judéo-chrétienne ?

Image
Le qualificatif de "judéo-chrétien" va comme un gant aux pays anglo-saxons, protestants dans leur grande majorité. Le protestantisme, religion chrétienne d'inspiration vétérotestamentaire et ultra-monothéiste est effectivement judéo-chrétien, comme en témoignent le puritanisme, le messianisme et le sionisme qui caractérisent les mouvements évangéliques aux États-Unis. Il en est de même du dépouillement des temples protestants, de la liturgie basée sur la lecture biblique, et du monothéisme intériorisé et déritualisé prenant source dans l'Ancien Testament. Autant d'éléments étrangers au catholicisme, et dans une certaine mesure, à la France.
Car si l'on part du principe que notre pays est originellement d'essence catholique, il est impératif de rappeler que le catholicisme n'est que très peu judéo-chrétien. L'omniprésent héritage antique en fait plutôt une religion pagano-chrétienne.
Beaucoup d'historiens voient en la Vierge Marie l'interpr…

::+:: En Belgique, l’Église planche sur ses cours de religion

Image
1/ Quel est le contexte ? Depuis quelques années en Belgique, le système des deux heures de cours philosophiques obligatoires – qui depuis 1958 offre le choix à l’école entre des cours relevant des différentes religions reconnues par l’État belge et un cours de morale non confessionnelle – fait débat. Bien que les cours de religion ne soient pas une catéchèse, sont-ils encore pertinents pour un public devenu multiculturel ? Séparer dans l’enseignement officiel (public) les élèves sur la base de leur appartenance religieuse ne nourrit-il pas le communautarisme ? Pourquoi ne pas remplacer le cours de morale par un véritable cours commun de philosophie et d’éducation civique ?
En cette rentrée 2016, l’enseignement francophone a franchi le pas de la réforme, avec l’instauration d’une heure de « cours commun d’éducation à la citoyenneté », en lieu et place d’une heure de cours confessionnel ou de morale. Mais le choix de la deuxième heure hebdomadaire obligatoire a été laissé à l’appréciat…