Articles

Affichage des articles du septembre 4, 2016

::+:: Mère Teresa est déclarée sainte par le pape François

Image
Son portrait géant trône sur la façade de la basilique Saint-Pierre, à Rome, devant laquelle quelque 100 000 fidèles se sont réunis pour l’événement. Mère Teresa de Calcutta, la religieuse au sari blanc bordé de bleu devenue une icône mondiale, et controversée, de l’engagement en faveur des plus pauvres a été canonisée par le pape François, dimanche 4 septembre, dix-neuf ans après sa mort.
« Nous déclarons la bienheureuse Teresa de Calcutta sainte et nous l’inscrivons parmi les saints, en décrétant qu’elle soit vénérée en tant que telle par toute l’Eglise », a déclaré le pape François, en prononçant la « formule de canonisation » rituelle.
Prix Nobel de la paix en 1979, cette femme tenace et pragmatique, d’une immense tendresse envers les rejetés, s’était aussi faite l’avocate obstinée de la morale de l’Eglise, tout en souffrant dans sa foi la majeure partie de sa vie. « Rendons hommage à cette petite femme amoureuse de Dieu, humble messager de l’Evangile et infatigable bienfaitrice …

::+:: PAS CRIMINEL, JUSTE "DÉSÉQUILIBRÉ"

Image
PAS CRIMINEL, JUSTE "DÉSÉQUILIBRÉ"
Une fable quotidienne
Aujourd’hui en France, les musulmans criminels sont qualifiés de « déséquilibrés » souffrant de troubles mentaux, et comme ils sont de plus en plus nombreux, nous devons nous rendre à l’évidence qu’une majorité de musulmans agissant officiellement contre les intérêts des citoyens français en France, sont « déséquilibrés » et qu’ils serait, en toute logique, dangereux de donner le droit de vote à cette population de « déséquilibrés », qui devrait bien davantage se trouver sous tutelle ou dans un hôpital psychiatrique, que libre d’agir et de commettre des délits de « déséquilibrés », qui les dédouanent, puisqu’ils ne sont pas conscients de ce qu’ils font, cela excuse-t-il leurs crimes ? - « Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font. »Luc.23.34
Mais la République n’est pas Dieu, elle est laïque et libre de penser ses lois républicaines sans permettre au religieux, à l’islam déiste, qui ne reconnaît aucune autre…