Articles

Affichage des articles du août 26, 2016

::+:: Archéologie : 3 découvertes qui bouleversent notre vision du passé

Image
Comme des pièces ajoutées à un puzzle, les découvertes archéologiques et paléontologiques au XXIe siècle élargissent ou affinent la connaissance du passé. Mais parfois, elles infirment ou contredisent ce que l'on pensait être des vérités. Les scientifiques n'échappent pas aux erreurs d'interprétation et aux préjugés. Démonstration avec trois découvertes récentes.
1. L'outil avant l'Homo
Quelques pierres taillées, mais 700.000 ans trop tôt. Au printemps 2015, une équipe française dirigée par l'archéologue Sonia Harmand du CNRS annonce, lors d'un colloque aux Etats-Unis, la découverte au Kenya d'outils remontant à... 3,3 millions d'années.
Or, les plus anciens vestiges de ce type connus jusqu'alors, trouvés en Ethiopie, dataient de 2,6 millions d'années. Ils étaient naturellement attribués à des espèces du genre Homo, apparu entre 3 et 2 millions d'années. Naturellement ? Pour les paléontologues, cette merveille de technologie qu'est l…

::+:: Les racines juives de la messe

Image
MN a rencontré le père Jean-Baptiste Nadler à l’occasion de la sortie de son livre :les racines juives de la messe, sorti aux éditions aux Editions de l'Emmanuel en juillet dernier. Préface du Grand Rabbin de France Haïm Korsia. Vous trouverez ci-dessous quelques verbatim extraits de l’entretien vidéo.
« La liturgie n’est pas un « à côté » de la vie chrétienne, mais elle en est le cœur. »
« Le sens des rites ne s’ancrent pas qu’au IVème siècle »
« L’autre lieu de la liturgie juive, source de la liturgie chrétienne, c’est la liturgie domestique. »
« Les premiers chrétiens sont tous juifs »
« Saint Paul va commencer, partout où il va évangéliser, par aller prier à la synagogue »
« Marcion, prêtre chrétien du IIème siècle, à l’origine de l’hérésie qui porte son nom, le Marcionisme, a voulu faire un coupure radicale avec l’ancien testament. Marcion présente le dieu de l’ancien testament come un dieu mauvais, vengeur, violent auquel il oppose le dieu de bonté et de miséricorde du nouveau tes…

::+:: Le pape émérite Benoît XVI explique sa renonciation

Image
Le pape émérite Benoit XVI et le pape François, en 2014 à Rome. / ©ALESSIA GIULIANI/CPP/

« Trop fatigué, je suis donc parti du ministère pétrinien. »Dans un entretien accordé au journaliste Elio Guerriero du quotidien italien La Repubblica, mercredi 24 août, c’est en ces termes que Benoît XVI est revenu sur les raisons de son renoncement à la charge pontificale en février 2013.
« En 2013, il y avait de nombreux engagements que je ne pensais plus être en mesure d’accomplir », confie le pape émérite. En 2013, soit près de huit ans après son élection, les Journées mondiales de la jeunesse devaient avoir lieu à Rio de Janeiro au Brésil. Alors que sa présence était inévitable, Benoît XVI explique qu’il « ne se sentait plus capable d’accomplir un voyage aussi fatigant ».
> À lire : Il y a trois ans, Benoît XVI renonçait à sa charge de pape…
Un problème de décalage horaire
La même année, le pape avait déjà effectué deux voyages sur le continent américain, l’un au Mexique et l’autre à Cuba…