Articles

Affichage des articles du juin 4, 2016

::+:: La Vierge Marie apparaît bien en Argentine depuis plus de trente ans

Image
Il s’agit là de la dix-huitième apparition mariale reconnue par l’Église catholique. Au terme de douze années de discernement et d’analyses approfondies, Mgr Hector Cardelli, l’évêque du diocèse argentin de San Nicolás, a officiellement confirmé le caractère surnaturel des faits qui se sont déroulés dans cette petite ville de la province de Buenos Aires.
Le décret de reconnaissance Par un décret en date du 22 mai 2016, intitulé« Déclaration à propos du jugement définitif sur la présence de Notre-Dame du Rosaire de San Nicolás », Mgr Hector Cardelli, en conformité avec les critères de discernement, citant des extraits des messages que la Vierge a donnés à la mère de famille avec qui elle communique depuis plus de trente ans, assure que « Dieu s’est arrêté à San Nicolás, nous apportant le parfum de Marie ».
« Ayant suivi l’événement marial depuis plus de trente ans, nous concluons que tous les aspects peuvent être qualifiés de positifs et conformes à la vérité pleine et entière », affirme…

::+:: 3 contrevérités sur l’Église catholique auxquelles vous pourriez croire…

Image
Souvent, ce n’est pas l’Église en elle-même que les ennemis de l’Église détestent, mais plutôt l’image erronée qu’ils en ont ». Vénérable Fulton Sheen
Je suis convaincue qu’il y a quelque chose de réellement diabolique dans la rage que Mère Teresa provoque chez ses détracteurs. Récemment, j’ai écrit un article (en anglais) qui la défendait contre des mensonges répandus à son encontre. La section « commentaires » a été immédiatement remplie d’attaques vicieuses et méchantes. J’ai rapidement arrêté de les consulter.
Il est étonnant de constater à quel point les critiques émises à l’encontre de Mère Teresa sont virulentes, pleines de fiel ou de colère. Les articles critiquant le comportement de l’Église face à la crise des abus sexuels (des faits qui méritent bien plus la colère) sont souvent plus objectifs et neutres que ceux concernant Mère Teresa. C’est franchement dérangeant.
Beaucoup d’éléments dans l’Histoire de l’Église mériteraient d’être remis en cause. Pourtant, ce sont tout le te…

::+:: Le pape demande aux prêtres de se laisser déranger

Image
Être un pasteur et non « un inspecteur ». Ne pas être un « comptable de l’esprit mais un bon samaritain à la recherche de celui qui a besoin ».Le pape François a multiplié les comparaisons et métaphores pour décrire au mieux les dispositions du cœur, à la fois libre et inquiet, qui doit battre en chaque prêtre. Son homélie de vendredi 3 juin peut se lire comme le portrait-type du pasteur que le pape souhaite pour son Église.
« Celui qui ne veut plus entrer par la porte »Il l’a prononcée avec conviction place Saint-Pierre, devant une foule en aube blanche qui en remplissait la moitié. Des milliers de prêtres venus du monde entier à Rome pour le jubilé, dont la messe en la solennité du Sacré-Cœur de Jésus marquait la clôture. La veille, le pape leur avait livré trois longues méditations sur la miséricorde dans le cadre de l’Année sainte. Son homélie est comme un résumé de la manière d’être du pasteur qu’il a décrite à ces trois occasions.
Lire aussi  : Le pape enseigne la miséricorde aux …