::+:: UN ANCIEN COMPLEXE RELIGIEUX A ÉTÉ DÉCOUVERT PRÈS DE STONEHENGE

Stonehenge n’a pas encore révélé tous ses secrets et nous venons une nouvelle fois d’en avoir la preuve. En effectuant des fouilles à proximité du site, des archéologues ont en effet découvert les ruines d’un ancien complexe religieux construit environ 1 000 ans avant le célèbre monument. Il devrait nous aider à mieux comprendre l’histoire de la région.

Stonehenge fascine les archéologues et les historiens depuis plusieurs décennies maintenant. Des générations de chercheurs se sont ainsi succédé sur place depuis le XXe siècle afin de tenter de percer les mystères de ce qui est considéré comme un des plus importants monuments mégalithiques de l’histoire de l’humanité.

Un complexe religieux a été découvert non loin de Stonehenge. Il est plus ancien que le monument.

En 1966, afin de faire face à l’afflux de touristes, les autorités ont lancé des travaux afin d’étendre le parking des visiteurs. Les ouvriers chargés de l’opération ont alors exhumé trois trous de poteaux.

Stonehenge : l’histoire du site ne commence pas avec le monument

Des archéologues sont intervenus sur place afin de les analyser et ils ont trouvé des morceaux d’os et de charbon de bois au fond de ces trous. Leurs analyses ont démontré que ces artefacts étaient bien plus anciens que les premières pierres du monument. Ils en ont donc déduit que le site était utilisé avant la construction de Stonehenge.

De nombreuses autres fouilles ont été menées dans les années suivantes, mais elles ne nous ont pas permis d’en apprendre beaucoup plus sur l’histoire de la région.

Bien décidée à améliorer notre connaissance du site, une équipe constituée de plusieurs archéologues s’est rendue sur place récemment afin d’effectuer de nouvelles fouilles un peu plus poussées. En creusant à environ deux kilomètres et demi au nord-est du monument, ils ont découvert des traces appartenant à un ancien complexe religieux.

Les traces en question se présentent sous la forme de plusieurs fossés segmentés disposés en deux grands cercles concentriques mesurant plusieurs centaines de mètres de long.

Mais ce n’est pas le plus intéressant, car ces fameuses traces dateraient de 5650 ans environ et elles auraient donc précédé Stonehenge de 1000 ans. Pour l’heure, les archéologues sont parvenus à excaver seulement 100 mètres de fossé, mais la pêche s’est avérée fructueuse, car ils ont découvert plusieurs fragments d’os et quelques fragments de bol.

Un complexe religieux utilisé pour effectuer des rituels ?

En poussant plus loin leurs investigations, ils ont réalisé que tous ces bols avaient été brisés volontairement et que les ossements trouvés dans les fosses appartenaient à la fois à des êtres humains et à des bovins.

Mieux, les personnes qui ont enterré ces os sur le site ont visiblement procédé avec la plus grande minutie en sélectionnant des os de la jambe pour les bovins et des fragments de crâne pour les êtres humains.

D’après les chercheurs, les habitants de la région utilisaient donc ce complexe pour organiser des repas rituels accompagnés de sacrifices aux dieux. Ils pensent donc qu’il occupait un rôle central dans les rituels religieux de l’époque.

Matt Leivers, un historien de la Wessex Archaeology, a visiblement été enthousiasmé par ces découvertes. Il estime en effet que « le site est une des découvertes les plus passionnantes » de ces dernières années, du moins pour tout ce qui a trait à Stonehenge et aux nombreux mythes qui entourent le monument.

D’après lui, il devrait même transformer « notre compréhension de l’intensité de l’activité néolithique dans la région » et peut-être même nous permettre de comprendre ce qui a poussé nos ancêtres à investir le site.

Frédéric Pereira / FREDZONE

Posts les plus consultés de ce blog

::+:: Découverte du siècle: le tombeau d'un souverain maya retrouvé

::+:: La seule religion d’Etat (4eS)

::+:: Les preuves historiques de l’existence de Jésus (3) : Témoignages externes sur les 4 évangiles