::+:: Bible : Des archéologues prouvent que le roi Ézéchias avait bien détruit les idoles


Une découverte archéologique prouve une nouvelle fois que la Bible est parole de vérité. Vendredi dernier, des archéologues israéliens ont déclaré avoir des preuves révélant que le roi Ézéchias avait en effet détruit les idoles, comme cela est rapporté dans le deuxième livre des Rois au chapitre 18 et au verset 4 :

« Il [Ézéchias, fils d’Achaz, roi de Juda] fit disparaitre les hauts lieux, brisa les statues, abattit les idoles, et mit en pièces le serpent d’airain que Moïse avait fait, car les enfants d’Israël avaient jusqu’alors brulé des parfums devant lui : on l’appelait Nehuschtan. »

Cette découverte importante a été faite lors de fouilles menées dans le parc national de Tel Lakish dans le centre d’Israël, rapportent les Autorités des antiquités d’Israël. Celles-ci ont permis de mettre à jour une porte de la ville datant du premier temple, au VIIIe siècle avant Jésus Christ.

Au-delà de la porte de la ville de Lakish qui mesurait environ vingt-quatre mètres sur vingt-quatre, des artéfacts ont été découverts dans les six pièces retrouvées de chaque côté de la structure comme des bancs, des plats, des jars ou encore un sceau royal.

Deux autels religieux en céramique ornés originellement de quatre cornes à chaque encoignure ont également été déterrés. Sa’ar Ganor, directeur des fouilles révèle que ces cornes avaient à l’époque volontairement été amputées, certainement car les autels érigés servaient alors de lieux sacrificiels pour des idoles.

« C’est probablement la preuve de la réforme religieuse attribuée au roi Ézéchias, de sorte que le culte religieux a été centralisé à Jérusalem et les hauts lieux de culte qui ont été construits en dehors de la capitale ont été détruits », a ajouté Sa’ar Ganor.

Plus surprenant, les découvertes révèlent qu’Ézéchias avait fait installer des toilettes dans le lieu comme symbole ultime de profanation et pour y signifier la fin des cultes. Les toilettes en question ont été faites d’une pierre carrée, avec trou en son milieu. Elles étaient dans ce cas purement symboliques ; les tests ont en effet établit qu’elles n’avaient jamais été utilisées. L’idée d’utiliser des toilettes pour souiller des lieux de culte est mentionnée dans la Bible et c’est la première fois que cela est confirmé archéologiquement ; en effet, dans 2 Rois 10:27 (Bible Semeur), nous lisons « Ils renversèrent la stèle de Baal et démolirent le temple lui-même, qu’ils transformèrent en toilettes publiques qui existent encore aujourd’hui. »


Par la rédaction - Source : CBN News

Posts les plus consultés de ce blog

::+:: Découverte du siècle: le tombeau d'un souverain maya retrouvé

::+:: La seule religion d’Etat (4eS)

::+:: Les preuves historiques de l’existence de Jésus (3) : Témoignages externes sur les 4 évangiles