::+:: Vatican: pour la première fois, une femme co-dirige la communication du pape


Depuis le début de son pontificat, le pape François a répété qu’il voulait confier davantage de postes importants aux femmes dans l’Eglise, y compris au Vatican. C'est ainsi qu'il a nommé, le 11 juillet 2016, au poste de vice-directeur de son bureau de presse, une femme, Paloma Garcia Ovejero. Cette laïque a réagi avec humour à sa nomination, affirmant que cela lui semblait «naturel». Car, a-t-elle dit, selon l’agence I.media, «les femmes ont été les premières à annoncer la Résurrection du Christ, donc l’experte en communication de l’Eglise, c’est toujours la femme !»

Cette journaliste espagnole suivait, depuis 2012, l'actualité italienne et celle du Vatican pour Cadena COPE, la radio des évêques espagnols, et travaillait aussi pour plusieurs autres médias, dont des chaînes de télévision. A partir du 1er août 2016, elle secondera Greg Burke, nommé directeur du bureau de presse dont il était déjà, depuis février 2016, le vice-directeur, selon I.media. M. Burke est le deuxième membre de l'Opus Dei - influente institution conservatrice au sein de l’Eglise catholique -, à occuper un tel poste après l'Espagnol Joaquim Navaro Valls, directeur tout puissant de la communication de Jean Paul II. 

Cet ancien journaliste américain de 56 ans a été correspondant du magazine Time puis de la chaîne Fox News. En 2012, il avait été nommé conseiller en communication de la Secrétairerie d'Etat à la suite de plusieurs crises au sein du Vatican. La réforme des médias entamée par le pape François, en juin 2015, a accéléré la carrière vaticane de Greg Burke. Il succède au père Lombardi qui était depuis 2006 porte-parole du Saint-Siège. Le religieux avait également dirigé pendant 26 ans Radio Vatican qu’il a quitté en février 2016.

L'ouverture du Saint-Siège aux femmes s'est encore traduite dernièrement par la nomination d'une Slovène, Natasa Govekar, pour diriger le département théologique et pastoral du secrétariat des communications. Une autre femme, Barbara Jatta a été désignée pour prendre la tête des musées du Vatican en décembre 2016. Et pour insister sur sa volonté de féminiser plus encore son gouvernement, le souverain pontife avait lâché en 2014: «Les femmes sont comme les fraises dans un gâteau, il en faut toujours plus!»

Par Dominique Cettour Rose pour France TV Info

Posts les plus consultés de ce blog

::+:: Découverte du siècle: le tombeau d'un souverain maya retrouvé

::+:: La seule religion d’Etat (4eS)

::+:: Les preuves historiques de l’existence de Jésus (3) : Témoignages externes sur les 4 évangiles