::+:: Le pape appelle à plus d’attention envers les personnes marginalisées qui « dérangent »


Le pape François méditait, lors de l’audience générale mercredi 15 juin place Saint-Pierre, sur l’Évangile de l’aveugle mendiant sur le bord de la route et guéri par Jésus. La figure de l’aveugle représente, a dit le pape, « toutes ces personnes qui, même aujourd’hui, sont marginalisées à cause d’un désavantage physique ou autre ». Face à eux, a-t-il dit, la foule est souvent « indifférente », et même « dérangée » par leur présence.

« L’indifférence et l’hostilité empêchent de voir nos frères »

« Combien de fois, en voyant tant de gens dans la rue, devant les nécessiteux, les malades, ceux qui n’ont pas à manger, a alors improvisé le pape François, nous sommes dérangés ». « Devant tant de réfugiés (…), a-t-il assuré, nous sommes dérangés, c’est une tentation, nous l’avons tous, moi aussi ». « L’indifférence et l’hostilité rendent sourd et aveugle, a poursuivi l’évêque de Rome, (elles) empêchent de voir nos frères ». Et le pape de mettre en garde : cette indifférence et cette hostilité peuvent devenir agression et insulte, volonté de chasser et de mettre à l’écart ces personnes souffrantes.

Évoquant aussi la solitude des personnes exclues et marginalisées, le pape François a appelé à les remettre au centre de l’attention. « Je vous encourage à être attentifs aux personnes qui ont besoin d’aide et de consolation », a-t-il ainsi déclaré en saluant les pèlerins francophones. Lors des salutations en polonais, il a encouragé à aller à la rencontre des hommes poussés aux marges de la société et qui souvent sans parole attendent « un peu d’intérêt, de compassion, un geste de solidarité et d’inclusion ».

G.V. avec Apic sur La Croix.

Posts les plus consultés de ce blog

::+:: Découverte du siècle: le tombeau d'un souverain maya retrouvé

::+:: La seule religion d’Etat (4eS)

::+:: Les preuves historiques de l’existence de Jésus (3) : Témoignages externes sur les 4 évangiles