::+:: Pour le Pape, la force d’une communauté repose sur la compassion


Le Pape François prie pour que les Nations Unies et chacun des Etats membres soient toujours au service des personnes vulnérables et marginalisées. Le Saint-Père l’a affirmé, ce jeudi 17 mars 2016, au cours de l’audience qu’il a accordée à des étudiants universitaires venus du monde entier. Ces derniers participent cette semaine à Rome une conférence organisée par le Harvard WorldMun (Model United Nations). Chaque printemps depuis 1992, des centaines d’étudiants participent dans des lieux différents à des simulations réalistes du fonctionnement des Nations Unies. Ces sessions ont pour but de former les participants aux négociations internationales, à la diplomatie et aux systèmes institutionnels. Les étudiants prennent le rôle des ambassadeurs ou des ministres des affaires étrangères. Ils doivent faire des recherches sur les pays, sur les débats et trouver des solutions aux problèmes mondiaux.

Tout en soulignant l’importance des structures de coopération et de solidarité mises en place par la communauté internationale, le Pape François a voulu surtout inviter les étudiants à profiter de cette rencontre internationale pour prendre conscience de la diversité des talents et du potentiel de la famille humaine, des rêves et des souffrances des différents peuples. Derrière les difficultés auxquelles le monde est confronté, a-t-il souligné, il y a des visages, des hommes et des femmes, des jeunes et des personnes âgées, des familles et des individus, qui luttent, jour après jour, pour subvenir aux besoins de leurs proches. Ils y a des personnes victimes de la violence et de l’intolérance, des réfugiés contraints d’abandonner leurs maisons, privés de leur terre et de leur liberté. Ces personnes ont besoin de votre aide, a insisté le Souverain Pontife. Ils réclament à grands cris qu’on les écoute, ils sont dignes de vos efforts pour la justice, la paix et la solidarité.

Le Pape François a rappelé que la force d’une communauté ne repose pas sur les connaissances ou sur les compétences des personnes qui la composent mais sur la compassion des uns envers les autres, sur le soin qu’ils apportent aux plus faibles d’entre eux. Quant à elle, l’Eglise catholique est engagée au service des pauvres et des réfugiés, elle soutient les familles et les communautés, elle protège la dignité inaliénable et les droits de tous les membres de la famille humaine quelles que soient leur origine et les circonstances. Son rôle mérite d’être connu.

De Radio Vatican.va

Posts les plus consultés de ce blog

::+:: Découverte du siècle: le tombeau d'un souverain maya retrouvé

::+:: La seule religion d’Etat (4eS)

::+:: Les preuves historiques de l’existence de Jésus (3) : Témoignages externes sur les 4 évangiles