::+:: Pour la première fois, un Pape pénètre dans le Palais national de Mexico


Pour la première fois, un Pape a passé le seuil du Palais national de Mexico, le samedi 13 février au matin. Accueilli par le président Enrique Pena Nieto, le Saint-Père s’est d’abord entretenu en privé avec lui. Après un échange de cadeaux durant lequel le Pape a offert au président une mosaïque de Notre-Dame de Guadalupe, il s’est rendu dans la cour intérieure du palais pour s’adresser à une centaine de membres de la classe politique de Mexico.

Profiter des ressources du pays


Dans son discours, le Pape a souligné l’immense biodiversité et l’abondance des ressources du Mexique, favorisés par la position géographique du pays. Il a également mentionné la jeunesse de la population mexicaine, qui peut offrir un avenir au pays. Mais « un bon futur est forgé par un présent fait d’hommes et de femmes honnêtes et capables de travailler en vue du bien commun », a-t-il fait remarquer aux politiciens.

Sans mâcher ses mots, il les a donc exhortés à favoriser l’honnêteté dans la population en l’aidant car « chaque fois que nous permettons l’avènement de nouveaux privilèges ou bénéfices en faveur d’une minorité au détriment du bien commun, tôt ou tard la vie de la société deviendra une proie pour la corruption, le trafic de drogue, l’exclusion des cultures différentes, la violence et le trafic de personnes humaines, les enlèvements et la mort, apportant la souffrance et ralentissant le développement du pays ».

Mettre en place de nouvelles mesures


D’après Vatican Insider, le Saint-Père a donc encouragé les politiciens à mettre en place des nouvelles formes de dialogues et de négociations, et de construire des ponts pour « promouvoir la solidarité ». Enfin, il leur a fait remarquer qu’ils avaient le devoir particulier d’offrir aux citoyens l’opportunité de contribuer à leur propre futur » en les enjoignant à être des exemples de respect, par des lois, certes, mais également par la promotion de la dignité, en mettant en place une vraie justice et une sécurité effective pour tous les citoyens.

Fidèle à lui-même, le Pape a donc désiré avant tout venir au secours du peuple mexicain, qui lui avait d’ailleurs réservé un accueil extraordinaire à son arrivée. En conclusion, il a assuré que le gouvernement de Mexico pourrait compter sur le soutien de l’Église catholique, comme sa présence en témoigne déjà.
++ O ++
Info Aleteia.org

Posts les plus consultés de ce blog

::+:: Découverte du siècle: le tombeau d'un souverain maya retrouvé

::+:: La seule religion d’Etat (4eS)

::+:: Les preuves historiques de l’existence de Jésus (3) : Témoignages externes sur les 4 évangiles