::+:: Martin Kopp, théologien de la décroissance

"Quel que soit le sujet qui vous tient à cœur il est mis en danger par la crise écologique." A 28 ans Martin Kopp est une voix de l'écologie chrétienne en France. Il répond à Anne Kerléo.

________________________


C'est lors d'un tour du monde que Martin Kopp a pris conscience de la crise écologique et de son ampleur. "En 24 heures je suis passé des bidonvilles de New Delhi à Hong Kong, des enfants qui boivent dans les flaques à ceux qui sont habillés en Cartier. Cette juxtaposition des mondes m'a fait prendre conscience des inégalités." Parti pour un voyage d'agrément, Martin Kopp voulait aussi se confronter "à la réalité du monde". Et voir comment les gens vivent "en dehors de la bulle occidentale". De ce confort dont bénéficie l'Occident il comprend désormais que peu le partagent.

Entre écologie, économie et gouvernance, tout est lié. "Tout est lié, comme le dit le pape François, mais la question écologique est hiérarchiquement plus importante car elle détermine tout le reste." De ce constat Martin Kopp prend la résolution de réorienter son engagement. Il décide à son retour de voyage de consacrer sa thèse de théologie à la décroissance. "La force du mot décroissance est de viser quelle est la vraie racine du problème. Tandis que des expressions développement durable ou croissance verte laissent entendre que l'on peut continuer à vivre comme on vit juste en faisant des changements à la marge. C'est faux."

"Quel que soit le sujet qui vous tient à coeur, il est mis en danger par la crise écologique. Vous vous souciez de l'Eglise: si dans deux siècles l'humanité a disparu, il n'y a plus de question sur l'Eglise ; vous vous souciez de la paix: le changement climatique va devenir le premier facteur de création de conflits et va catalyser le terrorisme dans le monde ; vous vous souciez de la pauvreté: aujourd'hui il n'y a pas un programme de développement ou de lutte contre la pauvreté qui va pouvoir faire fi dans les décennies qui viennent de la question du changement climatique."

Invité à venir parler du climat à Taizé, il a animé en août 2015 un atelier lors du Rassemblement pour une nouvelle solidarité. Aujourd'hui chargé de plaidoyer pour la justice climatique pour la Fédération luthérienne mondiale, c'est en prenant la parole auprès de jeunes ou de dirigeants, que celui qui a pensé un temps devenir pasteur, ressent désormais la justesse de son engagement.


++ O ++
Info RCF .fr

Posts les plus consultés de ce blog

::+:: La seule religion d’Etat (4eS)

::+:: Les preuves historiques de l’existence de Jésus (3) : Témoignages externes sur les 4 évangiles

::+:: Qu’est-ce que le miracle eucharistique ?