::+:: Les jeunes ont la foi, mais pourquoi boudent-ils la vie religieuse ?


L'année de la vie consacrée prendra fin le 2 février 2016. A cette occasion, la Conférence des Evêques de France, la Conférence des religieux et religieuses de France, et le Service national pour l'évangélisation des jeunes ont publié une étude conjointe sur les jeunes et la vie consacrée. Cette étude, réalisée par l'institut de sondages Opinion Way, dépeint les 18-24 ans comme une génération qui, loin de rejeter la religion catholique, vit de nouvelles formes de rapport à Dieu.

Les jeunes croient plus en Dieu que leurs parents. C'est le premier enseignement fort de cette étude : l'existence de Dieu est probable pour 51% des 18-24 ans, contre 38% de l'ensemble des français. La pratique régulière est également plus forte chez les jeunes : 11% d'entre eux déclarent pratiquer au moins une fois par mois, contre 8% pour l'ensemble des français. En mars 2013, une note d'analyse du CSA de mars 2013 sur le catholicisme en France évoquait déjà un regain religieux chez les jeunes. Seuls 31% des 18-24 ans se présentaient comme incroyants, contre 78% des plus de 65 ans.

Ce regain spirituel et religieux se traduit-il par davantage de vocations ? Cela ne semble en tout cas pas être le cas pour la vocation consacrée (religieuses apostoliques, religieux, moniales). En France, ils étaient 66 462 en 2000. En 2014, ils n'étaient plus que 32 399. Pourtant, quand on interroge les 18-24 ans, 15% affirment avoir déjà pensé à la vie religieuse.

Il existerait donc un décalage entre les aspirations religieuses des jeunes et leur engagement dans la vie consacrée. Au Service national pour l'évangélisation des jeunes, on y voit une “angoisse vis-à-vis de l'engagement durable” mais surtout, un fossé entre la réalité de la vie des personnes consacrées et l'image que les jeunes en ont. 77% d'entre eux voient la vie religieuse comme une fuite du monde (contre 63% pour l'ensemble des français). En cause : “l'image des moines et moniales véhiculée par les médias”, commente le Père Jean-Pierre Longeat, Président de la Conférence des Religieux et Religieuses de France. Selon lui, “la vie religieuse n'est montrée que sous l'angle de la prière”. C'est pourtant loin d'être le cas : de nombreux religieux vivent également leur vocation dans une mission ou un travail qui les ouvrent sur le monde : médecins, infirmières, professeurs … d'autres encore commercialisent leurs produits auprès du grand public. Face à ce décalage entre la réalité et l'image, les communautés se mettent au numérique grâce à leurs jeunes recrues pour diffuser des vidéos témoignant de leurs vies. Dans sa lettre apostolique du 21 novembre 2014 adressée à tous les consacrés, le Pape François les exhorte à réveiller le monde, à être des prophètes. Tout le contraire d'une vie à l'écart de la société.
++ O ++
Info La Vie .fr

Posts les plus consultés de ce blog

::+:: Découverte du siècle: le tombeau d'un souverain maya retrouvé

::+:: La seule religion d’Etat (4eS)

::+:: Les preuves historiques de l’existence de Jésus (3) : Témoignages externes sur les 4 évangiles