::+:: Le monastère de Tibhirine pourrait accueillir un nouveau « groupe priant »


L’avant-veille de Noël, Mgr Paul Desfarges, évêque de Constantine et Hippone et président des évêques catholiques d’Algérie, a accordé un entretien à la chaîne américaine CNN dans sa version arabe. Cet entretien, repris par la presse algérienne, a été en partie déformé, faisant dire à Mgr Desfarges que « le monastère de Tibhirine sera rouvert en avril prochain ».

« Il n’y aura pas de réouverture puisque il n’y a jamais eu de fermeture », rectifie ce jésuite, évêque en Algérie depuis 2009, joint par La Croix. De fait, ce monastère dans la « wilaya » (province) de Médéa est toujours resté en activité depuis l’assassinat des sept moines perpétré en mars 1996 par un groupe armé terroriste.

Des ouvriers agricoles algériens

Depuis 2001, le P. Jean-Marie Lassausse, prêtre de la Mission de France et auteur du « Jardinier de Tibhirine » (1), assure une présence dans ce lieu, avec l’aide, actuellement, d’un laïc consacré. Des visites régulières y sont effectuées par des prêtres et religieuses vivant en Algérie et qui viennent là pour se reposer à l’écart. Par ailleurs, les terres cultivées du monastère (2 000 arbres fruitiers) le sont toujours, grâce à quelques ouvriers agricoles algériens.

D’autres laïcs ont séjourné ici pour un temps plus ou moins long, notamment Anne et Hubert Ploquin, retraités partis avec la Délégation catholique pour la coopération (DCC) et restés à Tibhirine de 2011 à 2013 pour l’entretien du monastère et l’accueil des visiteurs et pèlerins (2). En tant qu’anciens responsables nationaux du mouvement « Vivre et Aimer », Anne et Hubert Ploquin avaient l’expérience de l’écoute et de l’accompagnement.

Une perspective d’évolution

« Une perspective d’évolution est envisagée avec l’arrivée possible d’un groupe priant, poursuit Mgr Desfarges. Nous envisageons de célébrer le 20e anniversaire du souvenir de la mort des moines trappistes en avril 2016. » Des célébrations avec des représentants de leurs familles et un éventuel pèlerinage depuis Alger, mais qui, de toute façon « resteraient discrètes ». Quant au « groupe priant », l’évêque de Constantine se refuse à en dire plus pour le moment. « Il s’agira d’une autre communauté », glisse-t-il simplement.
++ O ++
Info La Croix .com

Posts les plus consultés de ce blog

::+:: La seule religion d’Etat (4eS)

::+:: Les preuves historiques de l’existence de Jésus (3) : Témoignages externes sur les 4 évangiles

::+:: Qu’est-ce que le miracle eucharistique ?