::+:: La situation tragique des enfants de Madaya, en Syrie


Nouveau cri d’alarme en faveur des enfants de la ville syrienne de Madaya. Cette fois, il est poussé par SOS villages d’enfants, une ONG qui vient en aide aux enfants orphelins à travers le monde entier. Jeudi dernier, plusieurs de ses membres sont parvenus à entrer dans la ville syrienne qui subit un terrible siège à la faveur d’un accord entre les belligérants… et leur constat est sans appel : «nous demandons l’évacuation immédiate des enfants et des adolescents privés de soin. Ils sont en train de mourir de faim et ont besoin de soins et de protection immédiates».

Les précisions d'Olivier Bonnel


Le rapport de SOS Villages d’enfants confirme les informations données par les Nations Unies. «Les enfants doivent affronter des difficultés extrêmement dramatiques. Ils sont en train de mourir de faim et ont besoin de soins immédiats», comme le rapporte le directeur international de l’ONG au Proche-Orient. L’un des membres à avoir parcouru la cité raconte que «Madaya est une ville sans vie. Magasins fermés et maisons détruites. La situation est vraiment terribles pour tous les résidents, surtout les enfants. Les regarder marcher est un spectacle déchirant. Ils sont tous malades. Ils n’ont pas de nourriture. Ceux qui sont nés au début du siège sont dans de pires conditions. Ils semblent tous plus petits par rapport à leur âge.» Le récit de l’humanitaire se poursuit, évoquant les enfants qui sont envoyés hors de la ville pour trouver de quoi manger et qui sautent sur les mines.

Certes, de la nourriture est enfin parvenue à la population affamée, mais, souligne le membre de SOS Village d’enfance, «beaucoup ne réussissent même pas à manger». L’objectif de l’ONG est d’emmener les orphelins et ceux qui sont séparés de leurs familles dans ses centres et villages de Saboura et d’Al Qura, tous deux situés à Damas. Là-bas, ils pourront recevoir une saine alimentation, de l’instruction, des soins médicaux et pourront vivre dans une famille.

Pour tenter de sauver la vie et préserver le futur de ces enfants, l’ONG demande au gouvernement syrien, aux forces de sécurité du régime et à toutes les parties impliquées dans le conflit de consentir à l’évacuation des enfants des villes de Madaya, de Foah et de Kefraya et à leur placement dans des refuges surs. Elle réclame aussi que les organisations humanitaires aient accès aux enfants mal-nourris et ayant besoin de soins. L’urgence est grande et les besoins énormes.
++ O ++
Info Radio Vatican .va

Posts les plus consultés de ce blog

::+:: La seule religion d’Etat (4eS)

::+:: Les preuves historiques de l’existence de Jésus (3) : Témoignages externes sur les 4 évangiles

::+:: Qu’est-ce que le miracle eucharistique ?