::+:: Ces passionnés veulent préserver et valoriser l’église de Taverny

Depuis juillet 2015, un petit groupe de fidèles a créé une association pour la promotion et la préservation de l’Église Notre-Dame de l’Assomption. Une église gothique datant du XIIIe siècle.
 (LP/Pauline Landais-Barrau.)
____________________________________
Ils sont animés par le désir commun d’insuffler une dynamique culturelle et artistique à l’église de Taverny. Une trentaine de passionnés viennent de créer l’Association Culturelle Notre-Dame de Taverny. « Nous sommes un petit groupe d’habitants de Taverny, de Chauvry et de Saint-Leu, profondément attaché à l’église, explique Thérèse, chargée de la trésorerie.

Nous avions envie d’être des moteurs de la préservation et de la promotion de ce lieu ». Non confessionnelle et apolitique, l’association tient le vaste programme de « mettre en valeur l’église », et se donne pour objectif « d’être un lien entre les acteurs intervenant en faveur de la connaissance et de la sauvegarde du patrimoine de l’église et des arts sacrés chrétiens ». Elle veut notamment « organiser des actions culturelles visant à mieux connaître le fait religieux à travers l’histoire, les arts et la culture ». Un projet ambitieux dont la première étape est de rouvrir l’église aux visites. Une fois par mois, l’association organisera une visite guidée à thème. La première a eu lieu ce dimanche et portait sur l’architecture intérieure. « Cette église est considérée comme un joyau architectural gothique en Ile-de-France », explique Jean-Louis, président de l’association, qui aime la surnommer « La petite cathédrale ». À 73 ans, ce retraité Tabernacien est un érudit, incollable sur l’histoire de son église et persuadé qu’il faut sensibiliser le grand public à la beauté des lieux. Guide de choix, rien d’étonnant de le voir déambuler le nez en l’air, vantant l’originalité des vitraux ou la rareté de la claire-voie. Située à la lisière de la forêt domaniale de Montmorency, l’église, majestueuse, est bien connue des randonneurs mais n’en demeure pas moins confidentielle. « Beaucoup s’arrêtent et regrettent qu’il n’y ait pas plus d’informations, assure Thérèse. On sent bien qu’ils ont envie de voir vivre le lieu ». Il n’en fallait pas plus à nos passionnés pour s’emparer du problème. Aujourd’hui, ils débordent de projets : visites guidées, concerts, expositions ou encore cours de dessins. À terme, l’association espère contribuer financièrement à la préservation de l’église, qui nécessite des travaux.
++ O ++
Info Le Parisien .fr

Posts les plus consultés de ce blog

::+:: La seule religion d’Etat (4eS)

::+:: Les preuves historiques de l’existence de Jésus (3) : Témoignages externes sur les 4 évangiles

::+:: Qu’est-ce que le miracle eucharistique ?