::+:: L'ouverture des Portes Saintes dans les pays en guerre



L'appel à la paix, à la miséricorde et la réconciliation du Pape François lors de l'ouverture de la Porte Sainte de Bangui en République centrafricaine, durant son récent voyage apostolique en Afrique, a touché le coeur des Centrafricains mais aussi des populations qui vivent dans les pays en guerre. Ces paroles ont particulièrement retenu l'attention de l'opinion publique mondiale au sujet de ces pays en guerre, comme la Syrie, la Libye et l'Irak, mais aussi dans les autres endroits où les plaies sont encore ouvertes, comme Gaza, Sarajevo, en Ukraine ou en Crimée.

Dans ces différentes parties du monde, plusieurs Portes Saintes s'ouvriront pendant ce Jubilé de la Miséricorde. De petites portes qui témoigneront de la présence et de la vie de petites communautés chrétiennes, souvent persécutées, et où la paix et la cohabitation sont difficiles.

En Syrie, trois Portes Saintes s'ouvriront ce week-end, en lien avec l'ouverture de la Porte Sainte de la cathédrale Saint-Jean-de-Latran, à Rome : une dans la ville d'Alep (théâtre depuis trois ans de bombardements et de combats entre les forces du président Assad, les rebelles et les milices djihadistes), une autre à Damas et une dernière à Lattaquié.

En Irak, où la minorité chrétienne compte moins d'un million de fidèles, l'archevêque chaldéen d'Erbil, Mgr Bashar Warda, ouvrira la Porte Sainte de la Cathédrale de Saint-Joseph à Erbil, le 13 décembre. À Bagdad, la Porte Sainte sera ouverte le 19 décembre par le patriarche de Babylone des Chaldéens, Sa Béatitude Louis Sako dans la première cathédrale du pays, Notre-Dame de la Miséricorde.

En Libye, la Porte Sainte c'est ouverte le 11 décembre dans la cathédrale de Saint-François à Tripoli. Le soir du même jour, une célébration œcuménique avec les représentants des différentes communautés chrétiennes seront prèsents pour prier pour la paix et la réconciliation. La situation de violences et de tensions dans le pays, ont obligé de nombreux travailleurs, comme les Philippins, qui composaient la principale communauté chrétienne locale, à abandonner le pays.

En Ukraine et en Crimée, la Porte Sainte du Jubilé s'ouvrira dans la cathédrale de Kharkiv et dans la co-cathédrale de Zaporijia. En revanche dans les rèpubliques autoproclamées populaires de Donetsk et de Lugansk, les Portes Saintes resteront fermées.

En Tunisie, la porte Sainte s'ouvrira le 13 décembre à Tunis dans la cathédrale de Saint-Vincent-de-Paul. Pour l'évènement, beaucoup de fidèles seront attendus, en particulier des étrangers et des étudiants d'Afrique subsaharienne, très actifs dans la vie pastorale.

Dans les Territoires palestiniens, une Porte Sainte sera ouverte à Gaza le 20 décembre dans la petite paroisse de la Sainte-Famille par le patriarche latin de Jérusalem Fouad Twal. 200 fidèles sont attendus, guidés par le père Mario da Silva.

En Bosnie-et-Herzégovine, dans la capitale Sarajevo qui porte encore les marques de la guerre des années 1990, le cardinal Vinko Puljic ouvrira le 13 septembre la Porte Sainte de la Cathédrale du Sacré-Coeur, à deux pas du quartier musulman, de la cathédrale orthodoxe et de la synagogue.
++ O ++
Source et Info Radio Vatican .com

Posts les plus consultés de ce blog

::+:: La seule religion d’Etat (4eS)

::+:: Les preuves historiques de l’existence de Jésus (3) : Témoignages externes sur les 4 évangiles

::+:: Qu’est-ce que le miracle eucharistique ?