::+:: Le pape François a ouvert la porte sainte et lancé le jubilé de la miséricorde


Cité du Vatican - Le pape François a lancé mardi le jubilé de la Miséricorde, l'année sainte qu'il a fortement voulue, en ouvrant la porte sainte de la basilique Saint-Pierre devant des dizaines de milliers de fidèles.



Le pape a franchi le premier cette porte, d'ordinaire murée, immédiatement suivi par son précédesseur, le pape émérite Benoit XVI, invité par Jorge Bergoglio à cette cérémonie retransmise en direct et en mondovision. C'est la première fois dans l'histoire de l'Eglise que deux papes lancent un jubilé. 


A l'issue d'une messe dans laquelle il a a rappelé aux 1,2 milliard de catholiques la nécessité de ne pas refermer "la porte que le concile Vatican II a ouvert vers le monde", le pape a prononcé la formule, en italien, qui inaugure depuis 700 ans les jubilés: "Ouvrez-moi les portes de la justice". 

S'adressant à des centaines de cardinaux, évêques et prêtres près de l'autel, et plus loin à la foule, cantonnée derrière des barrières de sécurité, le pape, âgé de 78 ans et qui semblait fatigué, a insisté sur l'actualité du concile Vatican II (1962/65). Le jubilé de la Miséricorde a été décidé pour commémorer la fin de ce concile il y a 50 ans. 

Ce dernier, a-t-il souligné, ne se réduit pas "seulement à la richesse des documents produits", mais "a été une véritable rencontre avec les hommes de notre temps" d'une "Eglise poussé par l'Esprit Saint à sortir des obstacles qui l'avaient refermée sur elle-même". 

Cette volonté d'ouverture de l'Eglise porte la marque du pape François, qui s'est lancé depuis son accession au trône de Saint-Pierre en 2013 dans une oeuvre réformatrice de l'Eglise. 


A la suite de Jorge Bergoglio et de Joseph Ratzinger, une longue procession de cardinaux, évêques, prêtres, religieux, religieuses et laïcs se dirigera ensuite vers la tombe de l'apôtre Pierre, fondateur de l'Eglise. 

Dès la fin de la cérémonie, qui se concluera par l'Angelus, les pèlerins pourront à leur tour franchir cette porte, qui, selon la tradition de l'Eglise, leur permet de recevoir l'"indulgence plénière" pour le pardon de leurs fautes.

++ O ++
Info L'Express.fr

Posts les plus consultés de ce blog

::+:: La seule religion d’Etat (4eS)

::+:: Les preuves historiques de l’existence de Jésus (3) : Témoignages externes sur les 4 évangiles

::+:: Qu’est-ce que le miracle eucharistique ?