::+:: Le Pape François : il est beau de croire dans la miséricorde de Dieu


L’espérance dans la miséricorde de Dieu ouvre les horizons et nous rend libres alors que la rigidité cléricale ferme les cœurs et fait tant de mal. C’est le sens de l’homélie du Pape François lors de la messe de ce lundi 14 décembre 2015 en la chapelle de la Maison Sainte-Marthe.
« Nous commettons tous des péchés, tous. Nous sommes tous pécheurs. Mais ne vous effrayez pas, Dieu est plus grand que nos péchés » s’exclame le Pape, commentant la première lecture, celle du Livre des Nombres, citant le prophète Balaam.
Revenant sur son parcours, François souligne qu’il « s’est converti » après avoir rencontré l’ange du Seigneur. Dès lors, « il voit loin, il voit la vérité »parce qu’avec « de la bonne volonté, on voit toujours la vérité », et cette vérité « donne de l’espoir ».

L’espérance permet de voir loin

« L’espérance, affirme le Pape François, est cette vertu chrétienne que nous avons comme un grand don du Seigneur et qui nous fait voir loin, au-delà des problèmes, des douleurs, des difficultés, au-delà de nos péchés ». Elle nous fait « voir la beauté de Dieu ». « Cela, c’est la prophétie que l’Église nous donne aujourd’hui : il faut des femmes et des hommes d’espérance ».
Cette espérance est « libre », « elle n’est pas esclave ». Or, quand les hommes sont « fermés dans leurs calculs », ils sont « esclaves de leurs propres rigidités », explique le Pape, faisant référence aux chefs des prêtres qui interrogent Jésus. « Comme elle est belle la liberté, la magnanimité, l’espérance d’un homme et d’une femme d’Église. En revanche, comme elle est vilaine et est mal la rigidité d’une femme ou d’un homme d’Église, la rigidité cléricale qui n’ont pas l’espérance », affirme-t-il.
En cette année de la Miséricorde, le Pape François rappelle qu’il y a deux routes : « qui a l’espoir dans la miséricorde de Dieu et sait que Dieu est Père et pardonne toujours » ; et qui « se réfugie dans sa propre servilité, dans sa propre rigidité et ne sait rien de la miséricorde de Dieu ». Ces derniers « étaient des docteurs, ils avaient étudié mais leur science ne les a pas sauvés. »

++ O ++
Info Radio Vatican .com

Posts les plus consultés de ce blog

::+:: La seule religion d’Etat (4eS)

::+:: Les preuves historiques de l’existence de Jésus (3) : Témoignages externes sur les 4 évangiles

::+:: Qu’est-ce que le miracle eucharistique ?