::+:: Boum : 18% de chrétiens en Judée Samarie avant 1948. Chassés par les musulmans, ils ne sont plus que 1.5%

Durant le mandat britannique, donc avant la déclaration de l’Etat d’Israël en 1948, la population chrétienne représentait 18% de la population totale. Maintenant, ils ne sont plus que 1.5%, et à Jérusalem, moins de 2.5%. Pourquoi ce déclin si rapide, c’est ce que nous allons expliquer ici.


Les chrétiens contrôlaient le Levant, depuis le Liban jusqu’à la mer Rouge, depuis le règne du premier empereur chrétien de Rome, Constantin, en 306, jusqu’à ce que le Calife musulman Omar al-Khattab conquit la région en 637. A partir de là, les chrétiens locaux n’ont plus jamais eu le pouvoir. Au contraire, ils se sont soumis aux pouvoirs locaux, d’abord ottoman, puis à l’Empire britannique.

Le début du déclin a commencé à être visible pendant le mandat britannique, entre les deux guerres quand les Anglais interdirent aux chrétiens palestiniens de revenir s’ils étaient partis avant la guerre.

Après l’établissement de l’Etat d’Israël en 1948, environ 725,000 arabes palestiniens quittèrent la région, en grande partie parce que les dirigeants palestiniens leur donnèrent l’ordre de faire de la place pour que les armées arabes puissent massacrer tous les juifs, et en partie parce qu’ils furent chassés par les juifs durant le conflit. De ce débat historique et polarisé, les oubliés sont les chrétiens.

Premier problème, la très faible natalité. La population chrétienne de Palestine est très loin de la population musulmane en la matière. Second problème, la radicalisation des musulmans fait fuir les chrétiens.

Second problème, en Judée Samarie, moins de 8% de la population est chrétienne. En comparaison, 75% est musulmane et 17% juive. Cette baisse est due à un constant climat de peur et de tension. Un célèbre Imam de Gaza, Dr. Ahmad Abu Halabiya, encourage par exemple à « tuer ceux qui se conduisent comme les Américains et les Juifs, y compris les Chrétiens ».

La discrimination anti-chrétienne n’existe pas qu’en Palestine. Boko Haram, au Nigeria, massacre systématiquement les chrétiens, vise les églises et la population chrétienne. Comme au Mali, ou les militants islamiques commencent à décapiter des chrétiens.

Il y a trois églises, dans la bande de Gaza : l’église baptiste de Gaza, l’église Saint Porphyrius, et l’église de la Sainte famille catholique. En 2007, un responsable de l’église baptiste, Rami Ayyad, a été assassiné après plusieurs mois de menaces et d’humiliations. Le meurtre s’est produit juste après le coup « d’Etat » violent du Hamas, en 2007, quand ils déclara la « fin du sécularisme et de l’hérésie dans la bande de Gaza ». Puis le Hamas continua à faire couler le sang. Il attaqua l’école des Sœurs du Rosaire de Gaza, et en 2008, il fit exploser l’immeuble de l’Association des jeunes chrétiens de Gaza (YMCA).
_________________

> Pour soutenir Dreuz financièrement, cliquez sur Paypal.Dreuz et choisissez le montant de votre don.
_________________

El Shafie, qui a fui d’Egypte vers Israël après s’être converti au christianisme, a accusé le Hamas d’avoir exhumé des corps de cimetieres chrétiens et de les avoir brûlés. Dans le monde, personne n’a été surpris. Personne n’a réagi.

Mais l’après coup a été dramatique, pour les chrétiens de Gaza.

Et plus récemment, toujours à Gaza, deux chrétiens, Ramez Al-Amash et Hiba Abu Dawoud, ont été contraint par la force à se convertir à l’islam par le Hamas.

Et ce n’est pas mieux du coté de la Judée Samarie contrôlée par le Fatah, où les intimidations sont monnaie courante – en dehors de Noël où les dirigeants arabes se montrent devant les caméras du monde célébrant la messe de minuit parmi les chrétiens.

En 2002, des arabes palestiniens attaquaient l’église de la Nativité de Bethlehem. En 2011, de multiples vagues d’agressions causèrent des affrontement pendant la période de Noël, démontrant que l’intimidation n’est pas l’exclusivité des factions islamiques radicales, mais de l’ensemble de la société musulmane de Judée Samarie.

Et bien qu’Israël a signé le traité international sur les droits civiques et politiques (ICCPR) et qu’il doit, par conséquent, protéger les minorités religieuses à l’intérieur de la zone ‘C’ en Judée Samarie, qui a été assignée à Israël par les accords d’Oslo, ainsi que dans la zone ‘B’ conjointement avec l’Autorité palestinienne, le monde occidental demande à Israël de s’en retirer et de laisser les musulmans massacrer les derniers chrétiens.

Les condamnations n’étant dirigées que contre Israël, et les arabes palestiniens ne devant absolument pas être désignés comme coupables de quoi que ce soit, les discriminations contre les chrétiens vont continuer jusqu’à ce que le dernier ait quitté la région. Pour les experts, l’exode va continuer, et le berceau du christianisme ne sera bientôt plus qu’un musée de la présence chrétienne en Terre sainte.
++ O ++
Info © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Posts les plus consultés de ce blog

::+:: La seule religion d’Etat (4eS)

::+:: Les preuves historiques de l’existence de Jésus (3) : Témoignages externes sur les 4 évangiles

::+:: Qu’est-ce que le miracle eucharistique ?